RBC Story Part.1

Élie, fondateur du concept RBC nous raconte l’histoire de la création de la salle et de la partie fabrication…

 

LE CHANTIER ET L’OUVERTURE : L’AVENTURE COMMENCE

2012, j’ai 25 ans et une seule idée en tête, avoir ma salle de musculation et mes propres machines…

Tout commence au mois de juin 2012. Après une année à fabriquer le parc machine initial dans mon garage et avoir convaincu une banque de me suivre, je me retrouve dans le bâtiment actuel RBC avec ni plus ni moins qu’une dalle de béton et quatre murs.

RBC Story P.1
Quatre mois de travaux intenses s’engagent avec l’aide de ma femme, mes parents, et mes amis d’enfance. Des périodes de doutes succèdent alors aux périodes d’euphorie de voir mon rêve se concrétiser. Au mois d’octobre 2012 le jour de l’ouverture arrive enfin.

Salle de musculation brute à l’américaine version « ghetto », le décor est planté et très en avance par rapport au marché de la musculation français à l’époque.
RBC Story P.1
Conscient que mon produit étonne et peut faire un peu peur, je décide parallèlement à l’activité musculation, de proposer un service de snack (burgers, sandwichs…). Cela m’a permis de faire face aux charges fixes et a laissé le temps au public rennais d’avoir une compréhension du projet sans aprioris.

N’ayant aucun budget pour la communication, je n’ai pas eu d’autre choix que de miser sur le bouche à oreille pour étoffer ma clientèle et faire avancer le projet. Ça a été le début de ce que l’on appelle aujourd’hui la RBC family, un noyau d’adhérents fidèles prenant goût au projet et n’ayant pas peur de se mouiller pour le bien de la salle.

Au fil des mois le nombre d’adhérents a augmenté et l’ambiance tant de fois imaginée dans mon esprit est devenue réalité. Un côté très urbain avec beaucoup de fonte, des barres et des gens qui s’entrainent durement… Bref, une atmosphère à la fois très rugueuse et virile mais aussi très conviviale et bon enfant.

A cette époque-là, pas de badge pour entrer dans la salle mais un passage obligé par le petit portail cloisonnant le plateau musculation gardé par mon fidèle chien Capone !
RBC Story P.1
Présent en permanence sur le plateau au beau milieu des adhérents, cet animal adorable en effrayait plus d’un !

Tous les anciens de cette époque vous le diront, nous étions tous réunis autour d’une même passion avec enfin un endroit au sein duquel nous pouvions nous exprimer pleinement sans avoir peur de choquer ou d’être jugé. Certains pourront vous confirmer que passé 19h la salle pouvait en intimider certains, mais une fois la porte franchie, la personne désireuse de s’entrainer était la bienvenue et respectée quel que soit son niveau.

Beaucoup de nationalités, religions et origines sociales différentes étaient représentées dès cette période, avec des règles de bases devenues aujourd’hui les fondements de notre salle, à savoir : le respect mutuel, l’entraide et le dépassement de soi.

Un an et demi s’écoule depuis l’ouverture, le nombre d’adhérents est suffisant pour faire face aux charges, il est donc temps de stopper l’activité snack, d’agrandir la salle et de s’associer pour mieux se développer.

Rendez-vous à la Part.2 pour la suite de l’aventure…